Patric Lavaud : Lo Medòc de boca a aurelha

18 février 2012

Viens de paraître / Ven de paréisher

Lo Medòc couverture

Entre 1983 et 1989, j'ai parcouru le Médoc à la recherche de témoignages en occitan et j'ai ainsi recueilli beaucoup de récits, souvenirs, contes, comptines, chansons, proverbes, etc..

Le Médoc de bouche à oreille est accompagné de trois disques qui permettent d'entendre la langue occitane. L'ouvrage comprend la transcription en occitan et la traduction en français de ces enregistrements.

Entre 1983 et 1989, percorruri lo Medòc a la recerca de testimoniatges en occitan e reculhuri hòrt de racontes, sovenirs, contes, comptinas, cançons, provèrbs, etc.

Lo Medòc de boca a aurelha es acompanhat de tres discs que permeten d'entender la lenga occitana. L'obratge comprend la transcripcion en occitan e la traduccion en francés d'aqueths enregistraments.

 

 Lo Medòc 4ème de couverture

Posté par Patrick Lavaud à 13:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]


SOMMAIRE / SOMARI

CD1 : LA LITERATURA ORAU / LA LITTERATURE ORALE

1. Las comptinas pras meinatges / Les comptines pour les enfants - 2. Los mimologismes / Les mimologismes  - 3. Los contes / Les contes - 4. Las cançons / Les chansons - 5. Las revistas de vilatge / Les revues de village - 6. Los provèrbs / Les proverbes

CD 2 : LA VIA DE CADA JORN / LA VIE QUOTIDIENNE

1. L'enfància / L'enfance - 2. Las culturas / Les cultures - 3. Lo rosinatge / Le gemmage - 4. Las hèiras / Les foires - 5. Los beus / Les boeufs - 6. Lo vin / Le vin - 7. La tualha dau pòrc / La tuaille du cochon - 8. Los molins / Les moulins

CD 3 : LA VIA DE CADA JORN / LA VIE QUOTIDIENNE

1. Las olhas / Les brebis - 2. La pesca / La pêche - 3. Los marcats / Les marchés - 4. Las carbonèiras / Les charbonnières - 5. Las velhadas / Les veillées - 6. La caça / La chasse - 7. Las hèstas / Les fêtes - 8. Lo carnaval / Le carnaval - 9. La musica e las danças / La musique et les danses - 10. Los jòcs de cartas / Les jeux de cartes - 11. La codina / La cuisine - 12. La religion / La religion - 13. Los renjaires / Les rebouteux - 14. Los sorcièrs / Les sorciers - 15. La lenga / La langue

 

Posté par Patrick Lavaud à 13:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Publicacion au còp pedagogic e scientific

"... Veraia entrepresa de sauvagarda de la paraula occitana de Gironda que consista a sasir la votz, lo sovenir, l'experiéncia de mantuns ancians de nòste departament... Lo prèt-hèit de publicacion menada per Patric Lavaud correspond de verai a lo qu'una collectivitat pòt desirar en tèrmi de produit pedagogic : resitur, restituar, explicar..." Lois Bergès, director das Archius departementaus de la Gironda

Publication à la fois pédagogique et scientifique

"... Véritable entreprise de sauvegarde de la parole occitane de Gironde qui consiste à capter la voix, le souvenir, l'expérience de plusieurs anciens de notre département... L'entreprise de publication menée par Patrick Lavaud correspond tout à fait à ce qu'une collectivité peut souhaiter en terme de produit pédagogique : resituer, restituer, expliquer..." Louis Bergès, directeur des Archives départementales de la Gironde 

Posté par Patrick Lavaud à 14:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 février 2012

Dans le cadre de l'exposition La Gironde occitane qui est présentée aux Archives départementales de la Gironde, 72/78 cours Balguerie Stuttenberg à Bordeaux jusqu'à la fin de février, j'ai fait une conférence sur "La tradition orale occitane en Gironde", en particulier sur le Médoc en faisant écouter de nombreux extraits sonores de mon livre Le Médoc de bouche à oreille.

Dens lo quadre de l'exposicion La Gironda occitana qu'es presentada as Archius departementaus de la Gironda, 72/78 cors Balguerie Stuttenberg a Bordèu dinc a la fin de heurèir, èi hèit une conferença sus "La tradicion orau occitana en Gironda", sustot sau Medòc en hadent escotar nuneros tròç sonors de mon libre Lo Medòc de boca a aurelha.

 

 

Posté par Patrick Lavaud à 13:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Salon du Livre de Paris

Je serai présent au Salon du Livre de Paris le samedi 17 et le dimanche 18 mars et aux Escales du Livre à Bordeaux le vendredi 30 mars et le dimanche 1er avril (le samedi 31 il y a à Toulouse une grande manifestation en faveur de la langue occitane).Je présenterai également mon livre à l'Université du Temps Libre à Bordeaux le mardi 20 mars.

Salon dau Libre de Paris

Serèi present au Salon dau Libre de Paris lo dissabte 17 e lo dimeishe 18 de març e as Estancs dau Libre a Bordèu lo divèmdres 30 de març e lo dimeishe 1èir d'abriu (lo dissabte 31 i a una granda manifestacion a Tolosa per la lenga occitana). Presentarèi tanben mon libre a l'Universitat dau Temps Libre a Bordèu lo dimars 20 de març.

Posté par Patrick Lavaud à 14:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]


23 février 2012

Articles de presse

L'occitan vu par Patrick Lavaud

Par CATHERINE DOWMONT SUD-OUEST jeudi 23 février 2012

 

Le directeur des Nuits atypiques publie un ouvrage qui a pour titre « Le Médoc de bouche à oreille ». Original, passionnant et remarquable.                     

Patrick Lavaud signe ici un livre accessible qui permet une approche passionnante de l'occitan. (PHOTO C. D.)

La voix est rocailleuse parfois, chevrotante celle-ci. Malicieuse souvent, grave à l'occasion. Dans les oreilles, la musique des mots inconnus raconte l'histoire de ces comptines où il est question de l'enfant qui ne veut pas s'endormir et pour lequel on appelle le sommeil, du petit doigt ou de la limace…

Ainsi commence le magnifique livre que publient, ces jours-ci, les Archives départementales aux Éditions de l'Entre-deux-Mers et que signe Patrick Lavaud, le directeur des Nuits atypiques. Un livre témoignage qui comprend trois CD remplis de trésors : la parole occitane reçue d'anciens Girondins installés dans le Médoc. Un livre à déposer entre toutes les mains.


Une langue entendue

Patrick Lavaud a toujours été intéressé par l'occitan que ses grands-parents et son père parlaient. « C'est une langue que j'ai entendu vivre, mais je n'ai jamais compris pourquoi, à l'école, on ne m'en disait rien. » Jeune adulte, il s'y intéresse et cherche à la parler. « J'ai eu envie de me la réapproprier. J'ai fait des efforts pour l'apprendre. » En 1981, il crée d'ailleurs un festival occitan, à Eysines, qui marchera pendant huit ans. « J'ai eu envie d'aller sur le terrain rencontrer des gens qui parlaient l'occitan. En 1983, alors que j'étais surveillant d'externat au collège de Castelnau-de-Médoc, j'ai demandé à mes élèves s'ils connaissaient des personnes de leur entourage qui parlaient encore cette langue. »

Locuteurs naturels

Dans son ouvrage, il publie la reproduction du premier texte transmis par la grand-mère d'une élève. « En trois ans, je suis allé la voir six fois et je l'ai enregistrée. » Elle ne sera pas la seule. En quelques années, sur ses loisirs, Patrick Lavaud parcourt le Médoc pour enregistrer, avec son petit magnétophone, ces grands-pères et grands-mères. « J'avais envie d'être avec des locuteurs naturels, sans passer par le canal de l'écrit. À l'époque, on parlait d'ethnologie d'urgence. Il fallait faire vite… »

Une cinquantaine de personnes seront ainsi enregistrées, pendant une vingtaine d'heures au total.

Patrick Lavaud, happé par la vie, range soigneusement ces enregistrements. « Mais, à l'approche de la cinquantaine, j'ai eu envie de faire quelque chose d'accessible au grand public. » Il a donc numérisé toutes ses cassettes et les a remises aux Archives départementales. Elles sont aujourd'hui rassemblées dans un fonds qui porte son nom. Il a conservé une copie numérique « et, avec les progrès technologiques qui ont été faits dans ce laps de temps, j'ai pu imaginer ce livre accessible à tous, y compris aux instituteurs. C'est un outil scientifique et pédagogique ».

Sur son ordinateur, Patrick Lavaud a scindé chaque comptine, chaque chanson, chaque histoire qu'il a retranscrite en occitan puis en français. Chaque écrit est répertorié sur les trois CD qui accompagnent le livre. Le lecteur peut à loisir entendre les vieilles personnes - toutes ont disparu depuis -, lire leur histoire en occitan et comprendre le sens en découvrant, d'un seul coup d'œil, la traduction française. Le résultat est superbe, d'autant que des cartes postales complètent l'ensemble.

Un deuxième tome sera consacré au même travail réalisé en Bazadais et un troisième dans le nord des Landes et au sud de la Gironde.

« Lo Medòc de boca a aurelha » (Le Médoc de bouche à oreille). 20 euros. Dans toutes les bonnes librairies.

 

Posté par Patrick Lavaud à 16:58 - Commentaires [1] - Permalien [#]

05 mars 2012

Le Républicain 1er mars 2012

Posté par Patrick Lavaud à 19:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]

SUD-OUEST Lesparre-Médoc lundi 27 février 2012

Un ouvrage pour que vive l'occitan en « Medòc »

Par Marie Le Guillou

Patrick Lavaud, organisateur des Nuits atypiques de Langon, vient de publier un livre bilingue sur la langue occitane en Médoc. Un ouvrage audio pour « incarner l'histoire ».

                       

 

 Assis chez eux, le micro tendu, il a passé des heures à converser et écouter les « anciens » livrer, dans la langue occitane, leurs précieux souvenirs médocains. Pour incarner enfin cette mémoire de traditions, d'histoire, de vie, Patrick Lavaud a créé un livre qui parle. Accompagné de trois CD, l'ouvrage publié par les archives départementales offre un témoignage unique de cette vie du début du siècle dans le Médoc.

Ethnologue de formation, le jeune homme qu'il était dans les années 70 entend toujours parler ses grands-parents et parents en occitan, « mais jamais à moi ». Depuis, cette langue que certains croient morte n'a plus de secret pour lui. « J'étais surveillant à Castelnau, j'ai commencé à demander aux enfants si on parlait occitan dans leur famille… De fil en aiguille, j'ai récolté près de vingt-cinq heures de son. »

Ethnologie d'urgence

Du travail à la fête, des comptines aux berceuses, c'est toute une poésie qui se déroule dans les quelque 200 pages et les trois heures de son de l'ouvrage. « Je savais que je faisais de l'ethnologie de l'urgence. L'occitan du Médoc est une langue particulièrement malmenée. » Les habitants ont à l'époque beaucoup de liens avec l'autre côté de l'estuaire et Bordeaux et ont très vite rencontré la langue d'oïl. « Le Médoc s'est desoccitanisé par rapport à Bazas, par exemple, où on entend encore parler occitan sur le marché. » En parcourant des yeux et des oreilles le Médoc du début du XXe siècle, on découvre le vin de Listrac, les huîtres du Verdon, la foire de Sainte-Hélène ou la fontaine de Bernos.

La petite histoire, celle que les manuels scolaires ne nous enseignent pas, est ici livrée par celle et ceux qui auraient pu être nos grands-parents voire nos arrière-grands-parents. « Qui aujourd'hui, dans le Médoc, connaît les gabares de l'estuaire qui assuraient les échanges de marchandises avec Bordeaux, ou le gemmage des pins ? »

Outil pédagogique

À écouter parler cette grand-mère à la voix hésitante, on en a une image si précise qu'elle finit par nous paraître familière. « Si on laisse aux "héros" le soin de nous raconter leur histoire, alors la langue devient charnelle, habitée. Elle cesse d'appartenir au passé. »

Car l'objectif est bien là : donner un outil pédagogique à ceux qui tentent de réanimer cette langue, de lui faire une place dans son berceau. « Il faut redonner la fierté de la langue. Si elle n'est plus parlée, c'est aussi que ceux qui la parlent ont besoin d'un endroit où se retrouver. Il y aura forcément des curieux qui, comme en arrivant dans un pays étranger, auront envie de comprendre l'origine d'une expression ou du nom de ce lieu. »

Histoire d'une terre

La toponymie peut être une porte vers la langue des anciens. Savoir que le lieu-dit où l'on vit signifie « chante coucou » (« cante cocut ») pousserait n'importe quel curieux à ouvrir un peu plus grand ses oreilles… Un savoir utile pour connaître l'histoire d'une terre, la manière dont elle a été exploitée. « On peut se servir du parlé pour nourrir le tourisme. La création du parc naturel doit être associée à cette unité de culture. »

Après sa longue période de collectage, l'auteur a confié aux soins des archives départementales de conserver ces trésors dans un fond qui porte d'ailleurs son nom. Mais récemment, il a réalisé que seule une dizaine de scientifiques qui s'intéressaient au sujet le consultaient. Ce livre veut être dans toutes les mains, qu'elles soient rugueuses, ridées ou encore un peu trop frêles pour le tenir, ses chants et histoires caressent toutes les oreilles.

Promouvoir l'histoire et la langue comme des entités étroitement liées voire inséparables pourrait faire émerger de nouveaux récits. L'auteur, jamais réticent à chanter ou conter, attend avec impatience les rencontres avec des élèves ou membres d'association. Et parce que la mémoire a toujours besoin d'être stimulée pour faire émerger ses secrets, « j'aurais toujours mon enregistreur avec moi au cas où… ».

« Lo Medòc de boca a aurelha » (Le Médoc de bouche à oreille). 20 euros. Dans toutes les bonnes librairies.

Posté par Patrick Lavaud à 19:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Le Républicain 1er mars 2012 (2)

Posté par Patrick Lavaud à 20:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Emission En Ondasde Domenge Lekuona (Ràdio País) :

http://domenja.blogspot.com/2012/03/patric-lavaud-lo-collectaire.html

Posté par Patrick Lavaud à 20:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]